Historique

Le projet du centre a pris forme à la fin des années 90 à la faveur des réflexions sur le rôle des institutions supérieures et universitaires du Congo dans le processus de changement
social et économique, à l’initiative du professeur Kimwanga nkeny Pèlerin, avec la participation active des professeurs Michael Singleton, Marc Poncelet, Michel Molitor, Makunza Edgard, Mboma Anicet, Nketo du conseiller pédagogique
Michel Elias, du secrétaire exécutif du CECODEL Pierre Degée…
En 2000 le service de coopération internationale de l’UCL et celui de l’ULG acceptèrent de financer une étude de faisabilité (du 29 janvier au 02 Mars 2000). Apres cette étude, la mise en oeuvre du projet comme tel fut butée à deux problèmes majeurs :

1. celui du manque d’infrastructures pouvant abriter le centre
2. celui d’une prise en charge locale crédible et capable d’intégrer le projet dans son plan stratégique.

projet, avec le concours de l’ASBL Il a fallu cinq années de recul et de rétrospection pour découvrir des nouvelles opportunités. Grâce à son travail d’enseignant de sociologie
à l’Université Pédagogique Nationale (UPN), le professeur Kimwanga a su donner une nouvelle impulsion au Il a fallu cinq années de recul et de rétrospection pour découvrir des
nouvelles opportunités. Grâce à son travail d’enseignant de sociologie à l’Université Pédagogique Nationale (UPN), le professeur Kimwanga a su donner une nouvelle impulsion au projet, avec le concours de l’ASBL. Père Hardy Développement (1), premier partenaire actuel du projet, membre associé de l’Ong « Volontaire de l’enseignement » (Volens). L’ASBL a ainsi financé la construction actuelle d’un complexe abritant 4
salles de cours (80 étudiants/salle), 5 bureaux, une salle de lecture (bibliothèque), une salle de photocopie, une salle de projection et une salle internet. Ces infrastructures construites sur le site de l’Université Pédagogique Nationale (UPN), permettent, grâce à un accord de partenariat avec cette dernière, une synergie plus développée avec le monde de formation et les milieux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *